Première assurance auto : Comment faire le bon choix ?

Pas facile de s’y retrouver lorsque l’on vient d’avoir le permis et que l’on veut choisir sa toute première assurance auto.

Non seulement il y a un nombre incalculable d’agences – de celles que l’on voit dans tous les médias en passant par celles dont on n’entend jamais parler – mais en plus, elles proposent toutes des formules différentes à des prix différents ! 😲

Première assurance auto : Comment faire le bon choix ?

 

 

Pour ne rien arranger, les apprentis conducteurs doivent s’acquitter, lors de leurs premières années au volant, d’une surtaxe appliquée à celles et ceux qui ne roulent que depuis peu.

Cette surtaxe est rarement évoquée d’emblée sur les sites internet ou sur les différents canaux publicitaires des compagnies. La recherche de la meilleure assurance auto est alors encore plus compliquée pour celles et ceux qui souhaitent prendre le temps de bien choisir.

Choisir le bon type d’assurance

Avant même de s’intéresser aux différentes agences et à leurs propositions commerciales, il faut bien garder à l’esprit qu’il existe plusieurs types d’assurances qui correspondent plus ou moins bien à votre profil, qui offrent des garanties différentes et des prix différents. Plutôt que de se lancer tête baissée dans les recherches d’une assurance, il vaut mieux commencer par cette étape.

Le contrat le moins cher reste la formule au tiers, que l’on connait aussi sous le nom d’assurance responsabilité civile. Tout véhicule est tenu d’être couvert et cette option est la moins onéreuse. Sans surprise, c’est aussi celle qui vous protège le moins en cas d’accident. 🤕

En effet, si l’on parle d’assurance au tiers, c’est justement parce qu’en cas d’accident responsable, seuls les tiers impliqués sont pris en charge par votre compagnie. En d’autres termes, tous les dégâts matériels et humains sont couverts, à l’exception de ceux qui touchent votre voiture et votre personne. Bien sûr, si vous n’êtes pas responsable de l’accident, aucun problème : c’est l’assurance du conducteur en tort qui devra vous prendre en charge.

Les assureurs vous proposeront bien sûr de choisir l’option « tous risques ». C’est la protection la plus complète pour votre véhicule, puisque même en cas d’accident responsable, vous êtes couvert, aussi bien pour les dommages physiques que matériels. Cela dit, cette couverture est forcément bien plus coûteuse ! Du vol au bris de glace en passant par les catastrophes naturelles, vous pouvez rouler sereinement puisque l’assurance tous risques prend en charge tous types de dégâts !

Entre ces deux extrêmes se trouve aussi l’assurance au tiers étendu. Il s’agit tout simplement d’un contrat au tiers, auquel sont ajoutées des garanties supplémentaires, telles que le bris de glace ou l’incendie, par exemple. 🔥

Le statut du jeune conducteur

Quelqu’un qui vient d’avoir son permis, qui n’a plus été assuré depuis plusieurs années voire même qui n’a jamais été couvert auparavant, sera considéré par son agence comme un jeune conducteur et ce indépendamment de son âge. Les personnes qui ont subi une annulation de permis peuvent, eux aussi, être considérées comme jeune permis une fois le précieux sésame de nouveau en poche.

Les compagnies considèrent que le manque d’expérience de la conduite augmente le risque d’être responsable d’un accident. Que l’on soit ou non d’accord avec cela, il n’empêche qu’il faut s’acquitter d’une surtaxe lorsque l’on est dans cette situation. 💸

Toutes les assurances n’appliquent pas la même « taxe » aux jeunes conducteurs. Cela dit, on constate très majoritairement les mêmes pratiques, à savoir une surprime de 100 % la première année, réduite à 50 % la deuxième année puis à 25 % la troisième année. Dès la quatrième année, le conducteur n’étant plus en permis probatoire, le montant de l’assurance revient à la normale.

Notez que pour que cette surprime soit réduite d’année en année, il faut tout de même ne pas avoir été reconnu responsable d’un accident. De plus, gardez en tête que le statut de jeune conducteur ne vous empêche pas d’accumuler du bonus… ou du malus !

Passer son permis en conduite accompagnée est un bon moyen de réduire ce surcoût puisque le statut de jeune permis n’est dans ce cas appliqué que pendant deux ans, avec une surprime réduite à 50 % dès la première année, puis à 25 % la deuxième année. 👍

Comment éviter de payer trop cher ?

Personne n’a envie de s’acquitter du double du tarif habituel pour s’assurer, sous prétexte d’un manque d’expérience. Heureusement, il existe quelques astuces pour réaliser de belles économies !

► Optez pour un véhicule modeste plutôt que moderne

L’assurance coûte certes plus cher pour un jeune permis, mais le montant dépend aussi de la voiture. Un bolide flambant neuf rempli d’options vous coûtera toujours plus cher qu’une auto plus ancienne, dont la valeur est faible.

D’autant que si votre voiture est neuve, il sera plus judicieux de la protéger en tous risques, ce qui sera alors bien plus coûteux. Avec un véhicule d’occasion, l’assurance au tiers est envisageable et à la clé pas mal d’économies. 💰

► Pensez à la conduite accompagnée

Si cette option est encore envisageable, sachez qu’au-delà de la surprime revue à la baisse, il faut en moyenne 9 heures de moins pour obtenir son permis de conduire lorsque l’on passe par la conduite accompagnée !

► Passez le titulaire du permis probatoire en second conducteur

Les assurances essaient souvent de dissuader leurs clients de passer par cette astuce, sous prétexte d’une franchise plus élevée en cas d’accident.

Cela dit, le fait de mettre un jeune permis en deuxième conducteur sur un contrat d’assurance permet d’éviter la surprime. Les mensualités ne changent pas pour autant et, à l’issue des trois années, le second conducteur peut souscrire sa propre assurance sans subir de surcoût.

► Utilisez GoodMecano pour réduire vos frais auto !

Changer une pièce peut parfois coûter très cher. Entre la main d’œuvre et le prix du composant à remplacer, la facture peut parfois donner le vertige.

Désormais, ne payez que le prix juste ! GoodMecano vous met en lien avec des garagistes de votre région, et ces derniers vous laissent la possibilité d’amener votre propre pièce auto ! Les tarifs sont clairs et sans détour, il vous suffit de demander un devis gratuit pour avoir rapidement une idée de ce que vos réparations vont vous coûter. 🔧

► Et LeComparateurAssurance.com pour trouver l’assurance la moins chère !

Forcément, une agence qui a pignon sur rue pratique des prix plus élevés qu’une petite assurance régionale peu connue. Parfois, pour les mêmes garanties !

Pour trouver la compagnie la plus intéressante, une seule solution : les comparer, ce que LeComparateurAssurance.com fait mieux que quiconque. En quelques minutes seulement, vous aurez un aperçu très complet sur tout ce que les compagnies d’assurance ont à vous proposer, et à quel prix.