Comment conduire dans une circulation dense ?

 

C’est l’un des principes de base lorsque l’on possède une voiture : personne n’aime conduire quand il y a beaucoup de circulation. Que vous soyez bloqué dans un embouteillage pendant cinq minutes à la recherche de la prochaine sortie ou que vous mettiez deux heures tous les jours pour vous rendre au travail, la circulation dense n’est jamais une partie de plaisir et est toujours ennuyeuse.

RÉSERVER UN GARAGE EN LIGNE

En plus d’être frustrante et ennuyeuse, la circulation dense est de plus en plus propice aux accidents réguliers. Ces accidents ne sont généralement pas très graves, car les voitures roulent lentement, mais c’est un problème de taille, car on peut soudainement se retrouver à essayer d’éviter un accident alors que l’on est coincé au milieu d’une autoroute très encombrée.

Compte tenu de la quantité de véhicules qui circulent serrés les uns contre les autres sur une autoroute, il n’y a pas de plan infaillible pour éviter un accident. Mais si vous suivez quelques conseils et directives simples, vous pouvez considérablement améliorer votre sécurité lorsque vous conduisez dans un trafic dense. Cela permettra non seulement de réduire les risques d'accident, mais aussi de réduire votre niveau de stress sur la route, en rendant le trafic beaucoup plus supportable.

Avoir une conduite sécurisée

Étape 1 : assurez-vous que vos freins sont prêts à l’action. Entretenez régulièrement vos freins.

Si vous avez déjà conduit dans une circulation dense, vous savez que votre pied droit sera la majorité du temps sur la pédale de frein. Il est donc indispensable que vos freins fonctionnent normalement.

Assurez-vous que vos freins sont fréquemment inspectés et faites appel à un mécanicien réputé, par exemple un mécanicien de GoodMecano, pour remplacer vos freins dès qu'ils commencent à s'user. Vous ne voudriez pas être victime d’une panne de frein sur une autoroute encombrée.

Étape 2 : assurez-vous que vos feux arrière fonctionnent parfaitement. Ils jouent un rôle très important en ce qui concerne la sécurité, et tout particulièrement quand il y a beaucoup de circulation.

Sur l'autoroute, les voitures dépendent de vos feux arrière pour savoir quand vous ralentissez, afin qu'ils puissent faire la même chose et éviter de vous rentrer dedans.

Une fois par mois, vérifiez vos feux arrière en demandant à un ami de se tenir derrière votre voiture lorsque vous appuyez sur la pédale de frein. Si l'un des phares ne s'allume pas, engagez un mécanicien pour vous aider à réparer vos feux arrière.

Étape 3 : ajustez vos rétroviseurs. Avant de prendre le volant, ajustez votre rétroviseur central et vos rétroviseurs extérieurs.

Le plus grand danger lors de la conduite sur l’autoroute reste la visibilité. Avec beaucoup de voitures sur la route, il est facile de s’y perdre. Cela peut être très problématique lors d'un trafic intense, lorsque l'autoroute est remplie de voitures et qu'il y a de nombreuse bretelle d’accès comme sur le périphérique parisien.

Pour que vous puissiez voir le plus de voitures possible sur la route, ajustez vos rétroviseurs intérieur et extérieurs avant de conduire, afin de vous assurer une visibilité maximale.

  • Astuce : si votre rétroviseur est équipé d’un détecteur d’angle mort, assurez-vous de bien le regarder lorsque vous êtes bloqué dans la circulation.

RÉSERVER UN MÉCANICIEN A DOMICILE EN LIGNE

Rester concentré et attentif

Étape 1 : observez chaque angle de vue. Changez régulièrement d’angle de vue pour repérer tout danger sur la route.

La circulation dense présente un problème : les voitures se déplacent très lentement, et pourtant, on a moins de temps de réaction que dans presque toutes les autres situations de conduite, car il y a énormément de voitures dans un espace très réduit.

La chose la plus importante pour devenir un conducteur qui se déplace en toute sécurité lors d’embouteillages, consiste à garder les yeux en mouvement. Vérifiez constamment votre rétroviseur central et vos rétroviseurs extérieurs. Regardez toujours derrière vous avant de changer de voie. Portez une attention toute particulière aux dispositifs de sécurité et de protection contre la collision de votre voiture.

Il est important de garder principalement les yeux sur la route devant vous, mais avec tous les dangers potentiels sur le côté et derrière votre voiture, assurez-vous que vous êtes attentif à tout ce qui vous entoure.

Étape 2 : surveillez les feux de stop des autres voitures. La perception d’éloignement n’est pas évidente lorsque vous êtes bloqué dans la circulation, car il peut être difficile de savoir si une voiture roule lentement, ou non.

Malheureusement, le temps que vous réalisiez que la voiture devant vous s'est arrêtée, vous l'avez peut-être déjà percutée.

Pour éviter cela, gardez les yeux sur les feux arrière du véhicule devant vous. Les feux arrière s'allumeront dès que le conducteur appuiera sur la pédale de frein, ce qui vous donnera un temps d'avertissement nécessaire pour vous arrêter en toute sécurité.

Étape 3 : respectez les distances de sécurité. En plus de regarder les feux de stop, maintenez toujours une grande distance entre vous et la voiture de devant afin d’avoir suffisamment de temps pour ralentir si le véhicule devant vous freine brusquement.

Étape 4 : évitez les distractions. Éviter les distractions est un aspect important de la conduite en général, mais il est particulièrement important lorsque vous vous trouvez dans une circulation dense et qu’un manque d’attention d’une seconde peut se solder par une collision.

N'utilisez jamais votre téléphone mobile en conduisant et ajustez la radio uniquement si vous pouvez le faire sans quitter la route des yeux.

Si vos passagers vous distraient, n’ayez pas peur de leur demander de rester silencieux jusqu’à ce que la circulation redevienne moins dense.

Étape 5 : changez de voie avec prudence. Faites preuve d'une extrême prudence lorsque vous changez de voie.

L’accident de la route le plus commun se produit lorsque deux voitures se mettent sur la même voie au même moment. Plus vous êtes conscient de cette possibilité, plus vous êtes à même d’empêcher qu’elle se produise.

Quelques secondes avant de changer de voie, allumez votre clignotant pour que les véhicules autour de vous sachent que vous allez vous déporter.

Vérifiez vos angles morts pour vous assurer que l’endroit où vous vous déplacez est dégagé, puis regardez par votre fenêtre pour vous assurer que le conducteur deux lignes plus loin ne prévoit pas de changer pour la même voie.

Lorsque la route est dégagée, entrez doucement et lentement dans la voie. Évitez les mouvements brusques, car vous ne pourrez pas revenir à votre position initiale si une autre voiture tente de s’engager sur la même voie que vous.

֤Étape 6 : évitez les accélérations brusques. N’ayez pas le pied trop lourd sur la pédale d’accélérateur.

Une circulation trop importante peut être très frustrante et, par conséquent, de nombreux conducteurs ont tendance à accélérer aussi vite que possible lorsqu'ils ont un peu de marge de manœuvre. Mais il n’y a aucun avantage à en tirer, car, que vous accélériez lentement ou rapidement, vous devrez toujours vous arrêter dès que vous rattraperez la voiture qui se trouve devant vous.

L’accélération rapide en cas de circulation dense est très dangereuse, car les véhicules qui prévoient de se mettre dans votre voie n’ont pas le temps de vous voir et de vous éviter.

Étape 7 : soyez attentif aux différents véhicules et aux situations autour de vous. Le trafic important rencontre quelques problèmes récurrents. Les motos peuvent contourner l’embouteillage en conduisant entre les voies, les véhicules d’urgence peuvent devoir passer devant tous les véhicules et les gens changent constamment de voie tout autour de vous.

Assurez-vous d’être attentif à toutes ces situations pour bien les repérer. Par exemple, si vous ne pensez pas au fait que les motos peuvent passer entre les voies, vous ne les remarquerez peut-être pas avant de les trouver sur votre chemin.

Étape 8 : évitez de vous énerver au volant. Il y a des chances pour qu’une personne coincée dans la circulation finisse par vous embêter ou vous frustrer.

Il est possible que cette personne vous klaxonne, vous coupe la route ou refuse de vous laisser passer.

Quoi que vous fassiez, ne vous laissez pas submerger par la colère en étant au volant. Lorsque l’on est contrarié en conduisant, on peut instantanément se transformer en conducteur plus agressif.

Mis à part un bon album, un podcast ou un livre audio, rien ne pourra rendre cet instant moins pénible. Cependant, si vous suivez ces conseils, vous pourrez au moins vous sentir en toute sécurité dans les embouteillages.

FAITES MONTER VOS PIÈCES AUTO