Comment gérer et éviter une surchauffe du moteur

Une surchauffe peut gripper la totalité du moteur. Découvrez comment éviter d’atteindre des températures trop élevées qui pourraient causer de graves dégâts.

Parfois, les moteurs surchauffent lorsqu’ils sont trop longtemps sollicités, mais il arrive que cette température excessive soit due à un souci au niveau du système de refroidissement.

RÉSERVER UN GARAGE EN LIGNE

Grimper de fortes pentes en voiture pendant un long moment, ou conduire par une chaleur particulièrement élevée, peut aussi poser des problèmes à votre moteur. Celui-ci peut subir des dommages importants si trop d’efforts lui sont demandés ou si le système de refroidissement ne fonctionne pas correctement.

Afin d’éviter d’abîmer votre moteur et de payer pour des réparations onéreuses, il est bon de savoir exactement quoi faire lorsqu’une surchauffe survient.

1. Éviter la surchauffe du moteur

Étape 1 : Préparez-vous. Lorsque vous partez pour un long voyage, gardez toujours dans le coffre un bidon rempli de liquide de refroidissement, et un autre rempli d’eau distillée.

  • Astuce : L’eau distillée est plus intéressante que l’eau du robinet car elle contient moins de dépôts minéraux. Toutefois, de l’eau normale conviendra si vous êtes en panne et que vous n’avez rien d’autre à proximité.

Étape 2 : Gardez un œil sur la jauge de température. Cela peut sembler difficile tout en restant concentré sur la route et sur tous les éléments importants à prendre en compte lorsque l'on conduit, mais vous en prendrez vite l’habitude.

Malheureusement, la plupart des gens n’y prêtent pas attention et, lorsqu’ils réalisent que la jauge de température est trop élevée, il est souvent déjà trop tard.

Étape 3 : Si la jauge augmente, arrêtez-vous dès que possible. Si vous constatez que la jauge augmente ou si de la fumée s’échappe du capot, arrêtez-vous, éteignez le véhicule et ouvrez le capot afin de refroidir plus rapidement le moteur. Toutefois, s'il n’est pas possible de s’arrêter en toute sécurité, coupez l’air conditionné et mettez le chauffage et la ventilation au maximum. Cela va refroidir le moteur en déplaçant la chaleur vers l’habitacle. Ensuite, arrêtez-vous dès que possible et éteignez le véhicule.

Étape 4 : Cherchez une fuite. Essayez de repérer les signes d’une fuite de liquide de refroidissement, au niveau du moteur et des durites de radiateur.

Étape 5 : Remplissez de liquide de refroidissement. Vérifiez le niveau et remplissez le vase d’expansion avec du liquide de refroidissement ou de l’eau.

Étape 6 : Laissez refroidir le moteur. Si vous devez reprendre la route, attendez 20 minutes afin que le moteur refroidisse.

Étape 7 : Utilisez le ventilateur pour refroidir votre moteur. Il se peut que vous soyez coincé·e dans les bouchons lorsque votre moteur commence à surchauffer. Si votre véhicule est équipé d’un ventilateur et d’une pompe à eau qui fonctionnent à l’aide d’une courroie, et que vous devez continuer de conduire, mettez-vous au point mort (lorsque c’est sans danger, notamment si le trafic est complètement interrompu) et augmentez le régime pour atteindre 2500 tours/minute afin de favoriser la circulation de l’air et du liquide de refroidissement (si la jauge de température ne redescend pas, votre véhicule dispose peut-être d’un ventilateur électrique et cette astuce ne peut donc pas fonctionner). Si vous pouvez vous permettre d’attendre que le trafic reprenne, faites-le : en cas de légère surchauffe, le fait de rouler entre 60 et 80 km/h permet d’aérer le moteur et de le refroidir.

Étape 8 : Surveillez la température. Si la jauge de température grimpe à nouveau, arrêtez-vous et répétez les étapes 6 à 10.

  • Attention : N’ouvrez pas le bouchon du radiateur ! Vous pourriez être sérieusement brûlé, le liquide de refroidissement étant très chaud et soumis à une pression extrême.

2. Que dois-je faire lors d’une surchauffe de mon moteur ?

Étape 1 : Ajustez la climatisation. Dans le cas d’un moteur en surchauffe, vous devez impérativement couper la climatisation afin d’alléger l’énergie qui lui est demandée. Au contraire, allumez le chauffage afin d’évacuer la chaleur du moteur.

Poussez la ventilation à son maximum et réglez la température au niveau le plus élevé.

L’habitacle va chauffer, mais c'est autant de chaleur qui sera éliminée du moteur.

Étape 2 : Arrêtez-vous et faites vrombir le moteur. Arrêtez-vous complètement sur le bas-côté de la route. Au point mort, accélérez légèrement pour monter dans les tours.

Cela va réduire l’effort demandé au moteur, tout en améliorant la circulation de l’air et du liquide de refroidissement dans le moteur et le radiateur. Si après quelques minutes, la surchauffe est toujours présente, passez à l’étape suivante.

Étape 3 : Arrêtez-vous à l’écart de la route. Afin d’assurer la sécurité de tous, garez-vous aussi loin que possible de la chaussée.

Éteignez le moteur après avoir réalisé les étapes précédentes.

  • Attention : Si vous continuez de conduire alors que votre moteur est en surchauffe, vous courez le risque de faire bouillir le liquide de refroidissement et d’endommager votre moteur de manière permanente.

  • Astuce : Vous saurez que ce liquide bout si vous apercevez de la fumée qui s’échappe du capot. Des témoins lumineux devraient aussi vous alerter, de même que la jauge vous indiquant que la température du moteur est trop élevée. N’ouvrez pas le capot tant que le moteur n’a pas eu le temps de refroidir.

Étape 4 : Laissez refroidir le moteur. Une fois que vos passagers et vous-même avez quitté le véhicule, ne faites plus rien tant que le moteur n’a pas refroidi.

  • Remarque : Cela peut prendre une demi-heure, voire plus.

Souvenez-vous qu'il est important de laisser le véhicule refroidir complètement avant d’ouvrir le capot et de chercher d’où vient le problème.

  • Attention : Quoi que vous fassiez, n’ouvrez pas le bouchon du radiateur tant qu’il n’est pas froid au toucher, de même que le moteur. Le liquide de refroidissement dans le radiateur étant très chaud et sous pression, il peut causer de graves brûlures.

Notez que même si le système de refroidissement ne présente pas de fuite d’antigel, cela ne signifie pas pour autant que tout fonctionne correctement. Il se peut que vous ayez un ventilateur électrique de refroidissement qui ne fonctionne plus, une pompe à eau défectueuse ou un problème de thermostat, tout ceci pouvant provoquer une surchauffe.

  • Attention : Si vous reprenez la route après que votre véhicule a refroidi, vous prenez le risque de subir une nouvelle surchauffe, provoquant de sérieux dégâts sur le moteur. Faites contrôler le moteur dès que possible.

Une surchauffe prolongée risquerait de faire gondoler la culasse, de casser le joint de culasse ou, pire, de serrer complètement le moteur. Lorsque votre véhicule a subi une surchauffe, la meilleure chose à faire reste de contacter un professionnel. Un garage ou un mécanicien mobile, que l'on peut trouver sur GoodMecano, peut inspecter votre véhicule et comprendre les raisons de la surchauffe. Il vous donnera des conseils sur les réparations à prévoir et vous expliquera comment éviter que cela ne se reproduise.

Vous constatez une surchauffe du moteur et vous souhaitez faire changer une pièce du système de refroidissement ? GoodMecano peut vous aider. Nos garages et mécaniciens à domicile partenaire peuvent remplacer votre radiateur de moteur ou s'occuper de la durite de refroidissement si celle-ci est usée ou défectueuse.

 

Vous avez déjà acheté votre pièces auto ? Cela tombe bien, c'est justement le principe de notre plateforme : 
Vous avez la pièce auto ? Nous avons le GoodMecano !

 

FAITES MONTER VOS PIÈCES AUTO