Nouveau contrôle technique (1er Juillet 2019): Le piège du filtre à particules

Les composants des systèmes de chauffage et de climatisation les plus susceptibles de tomber en panne sur une voiture

Alors que le nouveau contrôle technique fait son arrivée cet été dans les garages, les voitures diesel, et les véhicules les plus polluants d'une manière générale, sont dans le collimateur. Parmi les points à vérifier pour passer le contrôle sans se retrouver avec une contre-visite : le filtre à particules (FAP). Véritable piège pour les conducteurs, il s'encrasse rapidement, surtout lorsque l'on fait de petites distances. Si bien que les voitures anciennes et plus récentes sont autant concernées par les nouvelles règles.

RÉSERVER UN GARAGE EN LIGNE

Nouveau contrôle technique : à partir de quelle date ?

Au départ prévu à partir de janvier 2019, alors que la France est à ce moment-là en proie à la crise sociale des Gilets Jaunes, le nouveau contrôle technique n'arrivera finalement que cet été. En mai 2018, une autre réforme durcissait déjà les règles mais dans des proportions moindres par rapport aux craintes des conducteurs. Alors que le contrôle technique vérifiait auparavant 123 points de contrôle, depuis mai 2018, 131 points sont désormais évalués. Lorsque l'on évoque 400 points, il s'agit en fait de l'ensemble des défauts possibles. Ceux-ci obligeant à la réparation dans les deux mois et à une contre-visite.

La réforme de cet été est moins large, mais elle est drastique sur les émissions polluantes, dont les particules fines. Elle entre ainsi en vigueur le 1er juillet 2019. A partir de cette date, si votre filtre à particules est encrassé et ne joue plus son rôle, ou si vous avez illégalement “défapé” votre véhicule, la contre-visite est inévitable.

A quoi sert le nouveau contrôle technique de juillet 2019 ?

Alors que les règles sont différentes depuis 2018, on pourrait se demander pourquoi elles changent une nouvelle fois en 2019. En réalité, elles ne changent pas mais s'y rajoute la question essentielle de la pollution des véhicules et de leurs émissions.

Le nouveau contrôle technique qui débute le 1er juillet 2019 vise donc, notamment, à vérifier l'opacité des fumées, un bon indicateur de la pollution émise par votre véhicule.

Définition des particules fines

Les particules fines sont semblables à des poussières invisibles à l’œil nu, d'un diamètre inférieur à 2,5 microns (soit 0,0025 mm). Elles proviennent à la fois des usines qui rejettent des fumées, des modes de chauffage (au bois, au fuel), et des véhicules, en particulier ceux roulant au diesel. Néanmoins, les particules fines sont aussi celles présentes naturellement dans l'air.

Leur particularité provient de leur taille qui, par définition, leur permet d'atteindre le système respiratoire et le corps entier. Les conséquences sont multiples sur la santé des personnes fragiles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées) et peuvent entraîner des affections respiratoires, voire même des cancers et d'autres maladies graves à plus long terme chez tous les individus. Limiter leur propagation est donc vital.

Filtre à particules (FAP) : à quoi ça sert ?

Intégré dans le système d'échappement, le filtre à particules est censé en bloquer les émissions, au moins une partie. Il les envoie ensuite dans un système de régénération qui les brûle. Cela évite que les particules bouchent le filtre. Le nettoyage est donc automatique mais un entretien reste nécessaire.

L'efficacité du FAP est cependant remise en cause. Quoi qu'il en soit, il fait partie des éléments indispensables pour passer sans encombre le nouveau contrôle technique de juillet 2019. Si celui de votre véhicule n'est pas entretenu, qu'il est encrassé par la suie, ou bien que vous avez décidé de vous en passer ( ce qui est contraire à la loi et vous expose à des sanctions), la contre-visite est inévitable.

Le mieux étant d'effectuer soi-même une maintenance régulière du filtre à particules. Il existe pour cela des nettoyants de FAP à verser directement dans le réservoir de carburant. Pour autant, pour les nettoyages plus profonds, mieux vaut confier cette tâche de temps en temps à un garagiste.

Dans tous les cas, un FAP encrassé ne passe pas le nouveau contrôle technique et vous risquez aussi de devoir le changer alors qu'un nettoyage régulier aurait sans doute suffi. Et le prix grimpe vite : pour certains véhicules, il peut vous en coûter jusqu'à plus de 2000 €...

 

Le voyant du filtre à particule vient de s'allumer sur votre tableau de bord ? GoodMecano peut vous aider. Nos garages et mécaniciens à domicile partenaire peuvent effectuer le remplacement additif filtre à particules sur votre véhicule.

 

Vous avez déjà acheté votre additif FAP ? Cela tombe bien, c'est justement le principe de notre plateforme : 
Vous avez la pièce auto ? Nous avons le GoodMecano !

 

FAITES MONTER VOS PIÈCES AUTO